19 Mai 1956
Imprimer cet article logo imprimer


Le 24 avril 1958, le jeune Taleb Abderrahmane est guillotiné à la prison de Serkadji. Quelques minutes avant son exécution, il lance à l’adresse de ses bourreaux : "Pour ma patrie, pour mon idéal et pour mon peuple, périr n’est qu’un sublime sacrifice auquel je suis résigné… Je saurai mourir. L’Algérie sera libre envers et contre tout"... lire la suite